L’amour et les forêts, de Eric Reinhardt : LE REVE D’UNE FEMME

(Gallimard, 2014)

rue Soufflot

Il est saisissant de se dire qu’un être peut bouleverser une vie au cours d’un simple rendez-vous.

Les dernières désillusions de Bénédicte Ombredanne imprègnent encore mon esprit ; dans un café de la rue Soufflot, juste en face de la faculté de Droit,  je laisse flotter mon attention vers un curieux couple.

Tu détestes que j’écoute les conversations des voisins mais je suis fasciné par l’attention et l’implication des deux protagonistes. Un professeur de droit pénal conseille judicieusement une étudiante un peu perdue…Il lui sauve la vie. Un rendez-vous suffira.

Alors imagine l’effet potentiel de deux rencontres entre une femme hyper sensible et un écrivain viril… L’amour et les forêts n’a pas fini de me perturber, de nous perturber.

Il est des écrivains talentueux dont les romans, longtemps après avoir, à regret, tourné la dernière page, vrillent et enchantent l’esprit… L’amour et les forêts assurément est de ceux-là.

Ne crois pas qu’un roman entamé sur un ton distant voire badin ne puisse t’atteindre profondément et semer le doute sur la réalité des faits évoqués au cours 300 pages que tu viens de savourer.

Loin de te mettre à la place de Bénédicte, il te sera difficile de ne pas murmurer « Mais, Bénédicte, bouge, hurle, gueule » !

Tu penses ne pas pouvoir être émue par une allégorie du prince charmant sachant manier un arc ? Tu penses inconcevable d’être plus heureux dans un centre psychiatrique qu’en famille ? Bénédicte te convaincra du contraire.


Dans la même famille : Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, de Stephan Zweig (Le livre de poche n°4340) et le film Sur la route de Madison, de et avec Clint Eastwood

Eric Reinhardt, qui est-ce ? : Romancier et auteur de théâtre, Eric Reinhardt, né à Nancy en 1965, vit à Paris. Il est notamment l’auteur de Cendrillon (2007, Stock, Le livre de poche) – c’est le roman évoqué dans L’amour et les forêts – et de Le système Victoria (2011, Stock, Folio).

Laisser un commentaire